dermatite atopique et la baignade
Vivre la dermatite atopique et la baignade en été
20 juin 2017
Vivre avec sa dermatite atopique
Vivre avec sa dermatite atopique
4 juillet 2017
Tout voir

Dermatite atopique avec le regard des autres

Dermatite atopique avec le regard des autres

Vivre la dermatite atopique avec le regard des autres

Les plaques d’eczéma peuvent parfois être visibles car localisées sur le visage ou bien encore sur les mains. Elles altèrent les échanges tactiles et elles sont très prurigineuses. Ces caractéristiques  peuvent être des freins pour aller à la rencontre de l’autre. Que pensent les patients atteints de dermatite atopique du regard des autres? Réponses du Dr Sylvie Consoli.

Pourquoi certains patients vivent-ils plus mal que d’autres leur dermatite atopique avec le regard des autres ?

Nous ne sommes pas tous égaux face à la maladie et il peut être difficile de vivre la dermatite atopique avec le regard des autres. En effet, nous ne réagissons pas tous de la même façon face aux difficultés que la vie nous réserve. Si on est fragile, que l’on manque de confiance en soi, on va réagir de façon plus violente face à une situation difficile, se dévaloriser rapidement et perdre complètement ses moyens. Certains patients souffrant d’une dermatite atopique très modérée d’un point de vue médical, peuvent perdre totalement confiance en eux. Alors que d’autres patients souffrant d’une dermatite atopique sévère ont un travail, vivent en couple, fondent une famille. La maladie ne doit pas être un obstacle pour les patients, pour mener une vie épanouie. Cependant les malades  qui manquent de confiance en eux, peuvent, sans en avoir conscience, se servir de leur maladie pour expliquer tous les problèmes qu’ils vivent. « Ce n’est pas de ma faute, c’est la faute de mon eczéma ». Il faut alors avoir le courage de se questionner sur sa part de responsabilité dans ce qui  arrive. Parfois ce n’est pas la dermatite atopique qui empêche de vivre, mais la façon dont on la vit.

 

Pourquoi les atopiques souffrent-ils autant du regard des autres ?

La peau, organe visible et organe du toucher, est un organe privilégié de la vie de relation. Lorsque l’on souffre d’une dermatite atopique, on est donc plus sensible à la rencontre avec l’autre. Bien sûr la différence entre les individus  enrichit chaque individu, elle développe le dialogue, pousse à la réflexion et peut favoriser le changement chez chaque partenaire de ce dialogue. Cependant certains patients vivent les remarques sur leur eczéma venant des autres comme des attaques personnelles très blessantes. Ces remarques  ne sont pourtant pas toujours hostiles mais plutôt provoquées par différents sentiments dont, par exemple, la curiosité. L’autre s’interroge, se questionne, souhaite comprendre cette différence. Pour que cela soit plus facile à vivre pour le patient, le mieux est qu’il explique simplement ce qu’est la dermatite atopique afin d’abattre les idées reçues. Non l’eczéma n’est pas contagieux ! Non l’eczéma n’est pas lié à un manque d’hygiène !

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.

Rejoignez-nous !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières nouvelles.

Vous vous êtes enregistré avec succès !