L’eczéma de contact
Les démangeaisons de la dermatite atopique

La dermatite ou eczéma de contact est une inflammation de la peau causée par une réaction allergique après le contact, généralement prolongé et répété, de substances capables de traverser la peau. L’eczéma de contact peut exister dans le cadre d’une dermatite atopique pré-existante, car les patients appliquent régulièrement des topiques sur leur peau et peuvent à terme s’y sensibiliser. Mais l’eczéma de contact peut également exister de façon complètement indépendante, notamment chez les adultes dans un cadre professionnel : métiers du bâtiment, de l’industrie, du secteur alimentaire, domaine de la coiffure et de l’esthétique…

Les causes

 Une exposition répétée à des irritants comme les savons, les détergents, les solvants, les produits de dégraissage, les lubrifiants, les huiles, les agents de refroidissement, la poudre de fibre de verre, les produits alimentaires, les métaux et les plastiques peuvent nuire au processus de réparation de la barrière cutanée et entretenir l’eczéma. Les allergènes de contact les plus fréquents sont les métaux (notamment le nickel), les parfums et les conservateurs. Les allergènes dans le milieu professionnel peuvent inclure les solutions et les savons antibactériens, les teintures organiques, le caoutchouc, les résines plastiques, les plantes et les métaux.

Les symptômes

La localisation des plaques de l’eczéma de contact dépend du lieu de contact avec la substance, par exemple dans le cas d’une allergie au nickel, les plaques pourront siéger au niveau du cou (en cas de port de collier fantaisie) ou du nombril (bouton du pantalon ou boucle de la ceinture).

Le traitement de fond

Le traitement de base de l’eczéma de contact consiste en l’éviction pure et simple du facteur allergisant responsable des lésions. Pour cela, le médecin allergologue réalise sur le patient des tests cutanés appelés « patch-tests » : ces tests sont mis en place sur la peau du dos, avec 2 lectures à 48 puis 72 h. Ces tests permettront de faire le diagnostic d’eczéma allergique et de caractériser les allergènes en cause.

Ainsi, le traitement des eczémas de contact peut paraître simple, puisqu’il s’agit d’éviter tout contact avec l’allergène identifié ; cependant, certains allergènes sont ubiquitaires, c’est-à-dire qu’ils sont présents à de nombreux endroits, ce qui complique la prise en charge. De même, certains patients sont allergiques à plusieurs substances ; si celles-ci sont présentes dans son environnement professionnel, un reclassement s’impose, or ça n’est pas toujours possible. Enfin, l’eczéma de contact peut se doubler d’un eczéma plutôt irritatif, la moindre substance irritante comme par exemple la laine, peut conduire à de l’eczéma. Le patient doit donc adopter une hygiène de vie adaptée à la fragilité de sa peau.

Le traitement de l’inflammation

Le traitement de l’eczéma allergique repose sur des dermocortocoïdes, ce sont des topiques anti-inflammatoires qu’il faudra appliquer sur les plaques rouges qui démangent, jusqu’à ce que celles-ci disparaissent.