Les traitements systémiques pour soulager l'eczéma
Les traitements systémiques pour soulager l’Eczéma
19 juin 2018
dermatite atopique et soleil
Dermatite atopique et soleil
10 juillet 2018
Tout voir

Eczéma et épilation : se débarrasser de ses poils et respecter sa peau !

Eczéma et épilation

Eczéma et épilation : Ou comment me débarrasser de mes poils malgré mon eczéma?

L’épilation concerne aussi bien les femmes que les hommes. En effet, depuis la nuit des temps, l’épilation est une pratique largement répandue et plusieurs techniques nous sont proposées. Mais celle-ci devient vite un calvaire lorsque l’on a des problèmes de peau tels que l’Eczéma. Comment donc concilier eczéma et épilation ?

L’épilation nécessite d’avoir une peau lisse, sans imperfection et hydratée pour un résultat optimal. Sinon, cette pratique peut créer de petits boutons, des poils incarnés, des irritations ou encore de l’eczéma. Différentes manières de s’enlever les poils existent : le rasage (rasoir électrique ou manuel), l’épilation à la cire chaude ou froide, l’épilation à l’épilateur, la crème dépilatoire mais également l’épilation définitive, au laser. Chaque femme – mais également homme – choisit la technique d’épilation qui lui convient le mieux. Dans ce choix, plusieurs critères sont à prendre en compte : la douleur, la durée avant la repousse, le prix mais également le résultat. Seulement, il est difficile de trouver l’épilation idéale lorsque l’on fait de l’eczéma. Dans ce cas-là, comment se débarrasser de ses poils et concilier eczéma et épilation ?

Le rasage

 

Eczéma et épilation

C’est la phobie des esthéticiennes. en effet, le poil repousse 12 h après l’avoir coupé, davantage dru, épais et foncé. Souvent, cette technique est choisie pour son gain de temps et son petit budget. Seulement, le rasoir coupe tout sur son passage, y compris vos boutons, vos plaques rouges et vos éventuelles croûtes. Cela risque d’irriter davantage la peau et d’accentuer votre eczéma. De plus, la plupart des lames de rasoirs sont fabriquées avec du nickel, matériau très allergène. Une allergie peut se déclarer, ce qui renvoie à l’eczéma de contact. De ce fait, regardez la composition de votre appareil lorsque vous l’achetez. Afin d’éviter au maximum l’irritation, pensez à bien hydrater la peau après le rasage (l’aloe vera est très bien pour réparer la peau mais évitez de l’utiliser pour l’hydrater). Favorisez les produits hydratants et émollients hypoallergéniques. Si vous utilisez un déodorant après le rasage des aisselles, choisissez-le sans alcool de préférence. Enfin, toujours se raser sur peau mouillée et enduit de mousse à raser ou crème (encore une fois, préférez les produits pour peaux sensibles, ou mieux, les produits hypoallergéniques).

La crème dépilatoire

C’est la pire solution. la crème dépilatoire contient énormément de produits chimiques, irritants et allergènes, abîmant considérablement la peau déjà fragilisée à cause de l’eczéma. De ce fait, la crème accentue l’irritation ainsi que les démangeaisons. Finalement, malgré le prix abordable, le résultat n’est jamais parfait et le poil repousse au même rythme que le rasage.

La cire chaude ou froide pour lier eczéma et épilation

L’avantage avec la cire est que la repousse du poil attend deux semaines au minimum et que le poil s’affine au fur et à mesure des épilations. Seulement, avec de l’eczéma, la cire est peu recommandable sachant qu’elle arrache le poil, souvent entouré de plaques rouges. Cela entraine alors l’éruption de boutons, croûtes et démangeaisons à cause du geste violent mais également de la chaleur. Favorisez donc la cire froide même si les deux sont déconseillées en cas de lien eczéma et épilation.

Eczéma et épilation : et pourquoi pas l’épilateur

Cette technique, tout comme l’épilation à la cire ou à la pince à épiler, traumatise la peau à travers l’arrachage du poil et peut ainsi provoquer ce qu’on appelle le phénomène de Koebner.
Ce phénomène correspond, chez des patients souffrant de maladies cutanées, à l’apparition et au développement de nouvelles lésions sur une peau saine qui vient de subir un traumatisme. En d’autres termes, si vous souffrez d’eczéma les microtraumatismes infligés à votre peau pendant l’épilation, même sur peau saine, peuvent déclencher de nouvelles lésions d’eczéma.

L’épilation au laser et à la lumière pulsée

Ce sont les techniques les plus appropriées en cas d’eczéma. En effet, l’épilation au laser n’est autre que l’épilation définitive, elle détruit donc le bulbe du poil à la racine, définitivement. Les éventuelles plaques rouges ou boutons dus à l’eczéma ne sont ni arrachés, ni coupés. Seul le poil est visé. toutefois, cette solution implique un réel investissement budgétaire et dure plusieurs mois voire plusieurs années. L’alternative à moindre coût mais moins durable (non définitive) est donc la lumière pulsée. La dépilation se fait tout simplement par l’émission de lumière et l’absorption de cette lumière par une cible : le poil. La lumière atteint 70°c et détruit (uniquement) le poil, entraînant à terme une quasi non-repousse de celui-ci. Dans le poil, c’est le pigment (la mélanine) qui va capter la lumière et ainsi chauffer. La spécificité technique de la lumière pulsée, par rapport au laser, tient dans le spectre d’émission plus large (plusieurs longueurs d’ondes au lieu d’une seule avec le laser) de la lumière. Cependant, l’épilation ne concerne pas seulement les femmes.

En effet, les hommes ont de plus en plus recours à cette pratique esthétique. Evidemment, le rasage quotidien n’épargne pas les hommes ayant une peau atopique, ou à tendance à faire des psoriasis : cette routine devient alors un vrai calvaire. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le rasage de la barbe masculine est nécessaire à la disparition de l’eczéma. La peau abîmée par les plaques rouges et les boutons doit respirer : la barbe doit laisser passer les rayons du soleil pour que l’eczéma puisse s’estomper, voire complètement disparaître. En ce qui concerne les autres parties du corps à épiler, la peau de l’homme et celle de la femme réagissent de la même manière concernant l’eczéma.

Les multiples manières de s’épiler ne correspondent donc pas toutes aux peaux atopiques, fragilisées par l’eczéma. Celui-ci entraîne des contraintes lourdes concernant la disparition des poils non désirés. Quelle que soit l’épilation que vous choisissez (en espérant tout de même que vous allez écouter nos recommandations) il est primordial d’hydrater votre peau, avant, pendant et après celle-ci. mesdames, messieurs, la guerre des poils est déclarée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.