Wet wrapping comme traitement de l’eczéma
22 novembre 2016
L'éczéma et les écorchures sur les mains et le visage
Eczéma et les écorchures
6 décembre 2016
Tout voir

Eczéma et hypnose médicale

Eczéma et hypnose médicale : peut-être bénéfique pour les patients souffrant d’eczéma

Aujourd’hui évoquons l’eczéma et hypnose médicale. Le stress est souvent évoqué en cas d’eczéma, à la fois comme une cause et comme une conséquence de la maladie de peau initiale. Lorsque sa présence et son impact sur la qualité de vie sont bien réels pour un patient donné, il peut parfois être utile « d’aller voir quelqu’un ». Pour en finir avec les idées reçues nous avons rencontré Romain Lazaro, psychopraticien certifié et responsable d’un centre pluridisciplinaire (psychothérapeute, psychologue, ostéopathe…).

Retrouvez notre interview sur le thème de l‘eczéma et hypnose médicale.

Question 1 : Bonjour M. Lazaro, pourriez-vous nous parler des différentes techniques que vous employez en consultation ?

Je propose à mes patients des séances reposant sur l’hypnose (avec possibilité de les sensibiliser à l’autohypnose), la programmation neurolinguistique (PNL, une méthode pragmatique relevant de la psychologie appliquée, et plus permissive que l’hypnose classique), la thérapie brève systémique (l’objectif étant de résoudre un problème en orientant la thérapie d’avantage sur la solution que sur le problème lui-même, généralement en 10 séances maximum) et la thérapie de soutien (axée sur la revalorisation et l’écoute active). Pour chaque patient il est tout à fait possible de combiner plusieurs méthodes, à raison d’une séance par semaine, par quinzaine ou par mois. Des exercices à faire à la maison (et notamment noter ce qu’il se passe entre deux consultations) sont parfois proposés, mais dans tous les cas il faudra respecter l’écologie du patient et lui proposer un programme personnalisé.

Question 2 : Que recherchent les patients atteints d’une ou plusieurs maladies chroniques quand ils viennent vous voir ?

C’est très variable, ils peuvent rechercher à lutter contre leur stress via des séances de relaxation et d’autres méthodes ; certains traversent des épisodes dépressifs à cause d’une maladie, d’autres ont besoin d’une thérapie de couple et le plus souvent de résoudre un problème de communication.

Question 3 : Que diriez-vous pour rassurer les patients au sujet de l’hypnose ?

Tout d’abord, il ne faut jamais forcer un patient qui aurait très peur d’être hypnotisé, seulement lui expliquer  (notamment lors du discours « pre-talk » : discours pré-hypnotique) que la transe obtenue au cours de l’hypnose est un phénomène qui survient plusieurs fois par jour de façon tout à fait naturelle, il s’agit d’un état de conscience modifié et non pas manipulé. Une personne peut accompagner le patient lors des séances, l’hypnose doit vraiment se pratiquer en toute transparence.

Question 4 : les patients atteints d’eczéma vont souvent consulter un grand nombre de professionnels, plus ou moins professionnels justement. Que leur conseillez-vous ?

Il existe de nombreux protocoles pouvant intéresser les patients atteints d’eczéma : sur la maladie de peau elle-même, le stress, l’estime de soi, les allergies… Cependant, il faut rester vigilant, un thérapeute ne doit jamais inciter à l’arrêt d’un traitement sans avis médical,  ni couper du monde ses patients. Le plus sûr est de s’adresser à des praticiens certifiés et affiliés à des fédérations.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.

journée nationale d'eczema

LA JOURNEE NATIONALE DE L'ECZEMA APPROCHE

 

Pour la reconnaissance de la maladie et de ses besoins : participe ou informe toi en suivant la journée !

Vous vous êtes enregistré avec succès!