Allergie alimentaire

allergie alimentaire

L’allergie alimentaire concerne beaucoup d’enfants atopiques. Plus rarement, il peut y avoir une aggravation de l’eczéma.

Comment différencier l’allergie alimentaire de l’intolérance alimentaire ?

Une allergie alimentaire est une réaction anormale du système immunitaire qui reconnait un aliment comme un « ennemi ». En cas d’intolérance, le système immunitaire n’entre pas en jeu, c’est la digestion de cet aliment qui est difficile. L’intolérance (au lactose, au gluten…) est courante et peut-être gênante (mal au ventre, indigestion…).

 

Comment diagnostiquer une allergie alimentaire ?

Pour diagnostiquer une allergie alimentaire, il est important de consulter un allergologue, il est le plus à même de réaliser un test percutané. Sur l’avant-bras de l’enfant, il dépose des gouttes de différents allergènes (noix, fraise, crevette,  céleri…) puis pique légèrement avec une petite aiguille. C’est le prick-test.  Il peut aussi être réalisé avec les aliments tels quels. Après une vingtaine de minutes, l’allergologue observe si la zone autour de la piqûre a gonflé. Si oui, votre enfant est sensibilisé à cet allergène et il faut poursuivre les explorations (prises de sang, voire réintroduction de l’aliment en milieu hospitalier).

 

Quels sont les traitements pour les personnes atteintes d’allergie alimentaire ?

– En cas de réaction allergique alimentaire, votre médecin peut prescrire à votre enfant des antihistaminiques pour soulager les symptômes.

– Si la réaction est importante (œdème de Quincke, choc anaphylactique), il faut immédiatement faire le traitement adapté si on l’a à disposition et  appeler le SAMU.

Dès que possible, il faut faire une injection d‘adrénaline qui est le traitement de base.  Des antihistaminiques et des corticostéroïdes pourront être associés.

– La désensibilisation n’est pratiquée que dans des protocoles au sein de services spécialisés. Le plus souvent, la solution est de ne plus consommer l’aliment en cause. Il faut penser aussi à bien vérifier la composition des plats tout prêts et gâteaux achetés en magasin car parfois l’aliment allergisant peut y être présent sous forme de traces (ex : fruits à coques, lupin…). Maintenant, il existe un étiquetage spécifique des allergènes possibles dans chaque produit.

Sachez que lorsque votre enfant entre en crèche ou à l’école, il est possible de mettre en place un Projet d’Accueil Individualisé (PAI). Il peut être envisagé très tôt chez l’enfant atopique, notamment en cas d’allergies alimentaires associées. Pour cela, un document sera élaboré à la demande de la famille de l’enfant sujet aux allergies, par le directeur de la crèche et le médecin de la structure à partir des informations données par la famille et le médecin traitant. Ainsi, le jeune patient pourra bénéficier de repas adaptés. Un  PAI peut aussi être mis en place durant la scolarité de l’enfant.

 

Découvrez notre websérie – La minute de l’eczéma – Vivre avec une intolérance alimentaire – avec la participation de Sibylle Audolant Auteur de Z’oeufs peux pas !

Laver son linge quand on souffre de dermatite atopique

laver son linge quand on souffre de dermatite atopique

Comment laver son linge quand on souffre de dermatite atopique ? La peau d’une personne souffrant de dermatite atopique est fragilisée. Les facteurs émollients naturels qui contribuent à sa bonne hydratation sont génétiquement déficients. La peau est sèche et irritable. L’utilisation de détergents aggrave cette situation. Voici les conseils du Dr Avenel Audran pour laver votre linge.

 

Pour laver son linge quand on souffre de dermatite atopique, des conseils et astuces sont indispensables pour avoir une meilleure qualité de vie. Il n’y a pas de lessive « miracle » pour assurer la propreté du linge des atopiques, mais quelques conseils sont utiles pour minimiser le risque d’irritation ou de sensibilisation par les résidus de lessive restant dans le linge après lavage.

Lire la suite

Eczéma et Education Thérapeutique

Eczéma et Education Thérapeutique

Qu’est ce que l’Education Thérapeutique pour une meilleure prise en charge de l’Eczéma?

L’Education Thérapeutique est une discipline qui vise à améliorer les compétences des patients souffrant de maladie chronique. Deux compétences sont visées : l’auto soin et psychosociale. Les compétences d’auto soins sont comment appliquer ses dermocorticoïdes dans le cadre de l’eczéma. Alors que les compétences psychosociales concerneront plutôt une prise en charge de la maladie dans son quotidien : comme partir en vacances.

Lire la suite

Traitement de la dermatite atopique avec le pharmacien

Traitement de la dermatite atopique avec le pharmacien

Le traitement de la dermatite atopique avec le pharmacien, un rôle essentiel

Le rôle du pharmacien est primordial dans la prise en charge des patients souffrant de Dermatite Atopique. C’est un rôle essentiel. Le pharmacien reçoit des patients en première ligne. Il voit parfois à l’officine des patients souffrant de dermatite atopique à la recherche de conseils. De plus, c’est le pharmacien qui délivre le médicament. Il réexplique le traitement et son bon usage aux patients, si celui ci n’a pas été compris lors du rendez-vous avec le dermatologue/ médecin généraliste/ pédiatre.

Lire la suite

Concours de scénario

Concours de scénario

L’Association Française de l’Eczéma souhaite vous donner la parole en organisant son premier Jeu Concours de scénario de l’année 2017 !

Qui, mieux que vous, peut parler du quotidien avec une dermatite atopique dans un concours de scénario ? Racontez-nous vos anecdotes, vos trucs et astuces pour surmonter la maladie. A gagner : trois histoires seront sélectionnées et illustrées sous forme de bande dessinée.

Qui peut participer à notre concours de scénario ?

Pour participer au concours de scénario de l’Association Française de l’Eczéma, vous devez être âgé de plus de 18 ans. Vous êtes atteints de dermatite atopique ou d’eczéma atopique ou vous êtes parents d’un enfant atteint ? Alors n’hésitez plus, ce concours est pour vous ! Racontez-nous vos trucs et astuces pour affronter l’eczéma, pour ne pas vous gratter, pour vous soigner, etc, dans  votre vie de tous les jours.

Envoyez-nous vos textes avant le 15 mars 2017 par courriel à (contacteczema@gmail.com) ou par courrier (Association Française de l’Eczéma 15, rue du Val, 35600 Redon)

 

Organisation du concours de scénario :

Ce jeu concours gratuit est réalisé par l’Association Française de l’Eczéma, du 01/12/2016 au 15/03/2017.

 

Lots à gagner dans le concours de scénario de l’Association France de l’Eczéma

 

Ce concours est doté des lots suivants :
Les trois gagnants recevront leur dessin sous la forme de BD

 

Modalités de participation au concours de scénario :

 

La participation au jeu entraîne l’acceptation pure et simple du présent règlement.

La participation au Jeu concours de l’Association Française de l’Eczéma est ouvert à toutes les personnes de plus de 18 ans à l’exclusion du personnel de l’organisateur et de celui des sociétés ayant participé à l’élaboration du concours de scénario et de leur famille proche (parents, frères et sœurs ou toute autre personne résidant dans le même foyer).

Pour participer, le participant devra écrire, en son histoire et ses trucs et astuces à l’Association Française de l’Eczéma. Le texte devra aborder des moments de votre vie quotidienne avec votre maladie. Les 3 gagnants verront leur BD dans le numéro été d’Eczéma Magazine 2017 de l’Association Française de l’Eczéma.

Toute participation envoyées après la date de fin du jeu concours sera considérée comme nulle et entraînera l’élimination du participant.

Découvrez le réglement du jeu concours

Rejoignez l’Association Française de l’Eczéma, c’est ensemble que nous pourrons faire entendre nos voix !

Crème à cortisone pour soigner la dermatite atopique

Crème à cortisone pour soigner la dermatite atopique

Que faut-il savoir sur les crèmes à la cortisone pour soigner la Dermatite Atopique?

La crème à cortisone pour soigner la dermatite atopique (ou dermocorticoïde) est comme son nom l’indique un corticoïde contenu dans une crème que l’on applique sur la peau dans un certain nombre de maladie inflammatoire de la peau dont la dermatite atopique.

La crème à cortisone pour soigner la dermatite atopique ou dermocorticoïde est le traitement incontournable. C’est un médicament qui fait peur et qui a très mauvaise presse. C’est un problème Française. On ne retrouve pas cette crainte dans les autres pays du monde. Au Brésil, par exemple, les patients n’ont pas du tout peur de ce traitement. 

Lire la suite

Dermatite Atopique et allergologue

Lorsque l’on souffre d’une dermatite atopique faut-il consulter un allergologue?

La peau qui est une barrière avec l’environnement est trop poreuse. Les allergènes de l’environnement pénètrent à travers la peau et peuvent déclencher une ou plusieurs allergies. Cela peut concerner les aliments mais aussi les autres allergènes de l’environnement, comme par exemple : les acariens, ou certains métaux …

Concernant la dermatite atopique et allergologue, les allergies peuvent aggraver l’eczéma. Si l’eczéma est aggravé par les allergies cela est important de faire un bilan allergologique. En générale, on consulte un allergologue, soit parce que l’on a remarqué des signes d’une allergie, soit parce que le traitement ne fonctionne pas. Un traitement qui ne marche pas n’est pas normal. C’est parce qu’il y a quelque chose qui l’empêche de fonctionner correctement. C’est ce quelque chose qu’il faut trouver et donc une allergie.

Lire la suite

Art thérapie : les ateliers d’écriture

L’art thérapie, qu’est-ce que c’est ?

L’art thérapie peut-être un complément aux programmes d’éducation thérapeutique. Aujourd’hui Elodie Basset coordinatrice de la fabrique créative – NANTES nous parle des ateliers d’écritures.

L’idée de l’art thérapie, c’est …

-Accompagner la personne atteinte d’une maladie chronique ou son entourage pour améliorer sa qualité de vie avec l’art thérapie.

-Renforcer ses ressources face à la maladie et l’éczéma.

-Venir en complément des programmes d’Education Thérapeutique.

eczéma et éducation thérapeutique

L’écriture dans l’art thérapie , c’est …

-Une approche spontanée et créative pour améliorer son bien-être, prendre plaisir à s’exprimer par l’écrit, à imaginer, à extérioriser et à échanger. A partir de jeux d’écriture simples accessibles à tous, l’art thérapie et l’écriture permettent de s’évader, de développer l’imaginaire, de maîtriser l’écrit et de se recentrer.

-Un moyen d’expression individuel ou collectif, une source d’énergie, un moment de création et d’extériorisation.

-Un échange en fin d’atelier des productions écrites entre les participants (échange non obligatoire, le participant peut décider de ne pas dire ce qu’il a écrit).

 

L’écriture dans l’art thérapie, ce n’est pas …

Un cours de français, nul besoin de savoir bien écrire, on y vient pour le plaisir !

Les ateliers d’écriture sont ouverts à tous et proposent un espace de liberté où chacun peut s’exprimer. Chaque groupe est composé de huit à dix personnes.

L’art thérapie et l’écriture, ça peut m’apporter :

Le soulagement des « maux » : l’écriture permet de laisser la rage, la colère, l’impuissance s’exprimer. Elle extériorise ce qui nous pèse. L’écriture libère.

La confiance en soi : quand on écrit, le geste va de l’esprit à la main. Ecrire va de la main à l’esprit. Ainsi commence l’exploration de soi-même, la libération de ce qui nous dérange, les interdits, les blocages liés à notre inconscient. Les mots permettent une liaison entre notre conscience et notre inconscient.

La revalorisation et le renforcement des capacités : développement de l’estime de soi, réhabilitation de l’image de soi, augmentation du jugement de réalité, renforcement de l’identité, de la dignité.

Le développement émotionnel avec l’art thérapie: les mots permettent de développer ce qui rend triste mais aussi ce qui nous rend joyeux.

Sur le plan social, une ouverture à la relation à autrui, une confiance et une empathie vers autrui, une élévation de la communication affective, de la solidarité et du respect.

Un moyen thérapeutique qui s’inscrit dans un tout : possibilité d’interactions avec d’autres ateliers : réalisation d’ illustrations à partir de l’écriture, réalisation de danse à partir de l’écriture etc.

 

Eczéma et les écorchures

L'éczéma et les écorchures sur les mains et le visage

L’éczéma et les écorchures sur les mains et le visage, un problème récurrent

L’eczéma est responsable de démangeaisons et donc d’écorchures, c’est pourquoi il est important de prendre bien soin de ses ongles pour prendre soin de sa peau.

Comment éviter l’éczéma et les écorchures ? Couper les ongles quand on a de l’eczéma pour éviter les écorchures est-ce important

L’éczéma et les écorchures sur les mains et le visage vont souvent de paire. Nous savons tous que l’eczéma entraîne souvent des démangeaisons incontrôlables. Sur le moment, cela fait beaucoup de bien de se gratter. Mais nous devons garder à l’esprit que les conséquences sont souvent négatives :

-Il existe un risque de surinfection des plaques d’eczéma. Lorsque l’on se gratte, les ongles ne sont pas forcément toujours très propres. Le fait d’arracher la peau abîme la barrière naturelle de l’organisme et favorise la pénétration des microbes.

Lire la suite

Eczéma et hypnose médicale

Eczéma et hypnose médicale : peut-être bénéfique pour les patients souffrant d’eczéma

Aujourd’hui évoquons l’eczéma et hypnose médicale. Le stress est souvent évoqué en cas d’eczéma, à la fois comme une cause et comme une conséquence de la maladie de peau initiale. Lorsque sa présence et son impact sur la qualité de vie sont bien réels pour un patient donné, il peut parfois être utile « d’aller voir quelqu’un ». Pour en finir avec les idées reçues nous avons rencontré Romain Lazaro, psychopraticien certifié et responsable d’un centre pluridisciplinaire (psychothérapeute, psychologue, ostéopathe…).

Retrouvez notre interview sur le thème de l‘eczéma et hypnose médicale.

Question 1 : Bonjour M. Lazaro, pourriez-vous nous parler des différentes techniques que vous employez en consultation ?

Je propose à mes patients des séances reposant sur l’hypnose (avec possibilité de les sensibiliser à l’autohypnose), la programmation neurolinguistique (PNL, une méthode pragmatique relevant de la psychologie appliquée, et plus permissive que l’hypnose classique), la thérapie brève systémique (l’objectif étant de résoudre un problème en orientant la thérapie d’avantage sur la solution que sur le problème lui-même, généralement en 10 séances maximum) et la thérapie de soutien (axée sur la revalorisation et l’écoute active). Pour chaque patient il est tout à fait possible de combiner plusieurs méthodes, à raison d’une séance par semaine, par quinzaine ou par mois. Des exercices à faire à la maison (et notamment noter ce qu’il se passe entre deux consultations) sont parfois proposés, mais dans tous les cas il faudra respecter l’écologie du patient et lui proposer un programme personnalisé.

Question 2 : Que recherchent les patients atteints d’une ou plusieurs maladies chroniques quand ils viennent vous voir ?

C’est très variable, ils peuvent rechercher à lutter contre leur stress via des séances de relaxation et d’autres méthodes ; certains traversent des épisodes dépressifs à cause d’une maladie, d’autres ont besoin d’une thérapie de couple et le plus souvent de résoudre un problème de communication.

Question 3 : Que diriez-vous pour rassurer les patients au sujet de l’hypnose ?

Tout d’abord, il ne faut jamais forcer un patient qui aurait très peur d’être hypnotisé, seulement lui expliquer  (notamment lors du discours « pre-talk » : discours pré-hypnotique) que la transe obtenue au cours de l’hypnose est un phénomène qui survient plusieurs fois par jour de façon tout à fait naturelle, il s’agit d’un état de conscience modifié et non pas manipulé. Une personne peut accompagner le patient lors des séances, l’hypnose doit vraiment se pratiquer en toute transparence.

Question 4 : les patients atteints d’eczéma vont souvent consulter un grand nombre de professionnels, plus ou moins professionnels justement. Que leur conseillez-vous ?

Il existe de nombreux protocoles pouvant intéresser les patients atteints d’eczéma : sur la maladie de peau elle-même, le stress, l’estime de soi, les allergies… Cependant, il faut rester vigilant, un thérapeute ne doit jamais inciter à l’arrêt d’un traitement sans avis médical,  ni couper du monde ses patients. Le plus sûr est de s’adresser à des praticiens certifiés et affiliés à des fédérations.