Eczéma et recherche d’emploi
Eczéma et recherche d’emploi
3 octobre 2017
globalskin
Alliance internationale des organisations de patients de dermatologie
17 octobre 2017
Tout voir

La relation avec son enfant atteint d’eczéma et ses frères et sœurs

La relation avec son enfant atteint d’eczéma et ses frères et sœurs

 Le temps passé avec l’enfant ​lors des soin​s peut entraîner une certaine jalousie ​chez les​ frères et sœurs qui ne sont pas atteints de la maladie. Découvrez nos conseils pour gérer au mieux possible la relation avec son enfant atteint d’eczéma et ses frères et sœurs.

Que dire à notre enfant atteint d’eczéma ?

Tout d’abord, expliquer à son enfant atteint d’eczéma que sa maladie ne lui permet pas d’avoir l’exclusivité de ses parents. Ses frères et sœurs o​nt le droit aussi à toute votre attention​.

Ensuite, lui apprendre à appliquer sa crème seul est donc très important. Afin de pouvoir accorder le même temps à chaque enfant.

Que dire à la fratrie sur leur frère ou sœur atteint d’eczéma ?

Dans un premier temps, prendre du temps pour expliquer la dermatite atopique. En insistant sur ​la nécessité d’un certain temps d’application​.

Puis, expliquer que leur frère ou leur sœur atteint d’eczéma a peut-être besoin de plus se confier . Donc ne pas hésiter à les sensibiliser à l’aide qu’ils peuvent apporter en tant que frère ou sœur​. A ce que les confidents ne soient pas uniquement les parents mais le rôle d’un frère ou d’une sœur.

S’autoriser (sauf en cas d’allergie ou de contre-indication) des sorties en famille afin d’oublier pendant un moment la maladie.

Il peut arriver que les frères et sœurs vous disent qu’ils souhaiteraient avoir de l’eczéma (sans réellement le penser). C’est un moyen détourné de vous faire comprendre qu’ils se sentent délaissés. Profitez de ces réflexions pour passer du temps avec​ e​u​x.

Vous pouvez aussi impliquer ​s’ils le souhaitent​ les frères et sœurs dans la maladie de votre enfant atteint d’eczéma. En leur​ proposan​t ou demandant d’appliquer la crème (si l’enfant l’accepte​) ou​ de trouver des alternatives au grattage au moment de la crise.

Prodiguer un massage aux autres membres de la famille afin de les rassurer.

L’eczéma étant une maladie affichante. Il se peut que le regard parfois insistant de la population sur l’enfant atteint de dermatite atopique puisse être perçu par l​e​ frère ou la​ sœur. Ne pas hésiter à en parler​ avec eux​.

La vie de famille avec son enfant atteint d’eczéma et ses frères et sœurs

La dermatite atopique ne doit pas devenir un poids ni un handicap pour toute la famille. L’eczéma peut même être l’occasion de mettre en place des activités, comme par exemple la relaxation qui peut apaiser les tensions ​autres que celles liées à la maladie​. Colorier des mandalas peut être ​aussi​ très apprécié par tous les membres ​de la famille​. Les soins préconisés dans la dermatite atopique peuvent être proposés à la fratrie (tant que ces soins ne sont pas prescrits sur ordonnance). L’application de compresses inhibées d’eau thermale​ puis d’émollient peuvent ainsi​ ​s’avérer être de véritables moments de détente​. Plus les soins seront associés à du bien-être plus l’enfant atteint de dermatite atopique appliquera son traitement.

L’implication ​des frères et sœurs dans la gestion de la maladie au quotidien est primordiale​. Il semble important d’anticiper ​leurs possibles difficultés car ils ne seront pas toujours en mesure d’exprimer leur mal-être. La maladie qui est certes contraignante doit être expliquée et comprise par tous les membres de la famille afin de ne pas créer de jalousie​ et favoriser la toléranc​e.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.