Les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte

Les répercussions de la dermatite atopique de l'adulte

Connaître et comprendre les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte

La dermatite atopique n’est pas qu’une maladie du bébé et de l’enfant, il faut savoir qu’elle touche aussi l’adulte. Quelles sont les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte?

L’évolution et les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte est différente d’une personne à l’autre. Tout comme la sévérité et la localisation des lésions, la présence d’autres maladies associées (telles que l’asthme et la rhinite allergique) et le retentissement sur la vie des malades.

Les répercussions de la dermatite atopique de l’adulte sur la qualité de vie

La qualité de vie des adultes souffrant de dermatite atopique est impactée dans toutes ses dimensions : personnelle, familiale, sociale et professionnelle. Dans une étude réalisée (référence) chez 380 adultes souffrant d’une dermatite modérée à sévère (selon l’évaluation globale du médecin), les malades décrivent des démangeaisons quotidiennes pour 86% d’entre eux. Les démangeaisons pouvant être intenses altèrent la qualité du sommeil ; 55% des malades ont un sommeil perturbé plus de 5 nuits par semaine. On constate que plus de la moitié des malades de cette étude décrivent des crevasses et des saignements de la peau plus de 5 jours par semaine. Des symptômes évoquant l’anxiété et/ou la dépression sont présents chez 43% des malades de cette étude. Les adultes souffrant de dermatite atopique dans cette étude rapportent un impact jugé comme « beaucoup » ou « énormément » sur leur qualité de vie des 7 derniers jours. Ceci dans différentes dimensions :

  • 62% des malades se sentent énormément ou beaucoup gêné ou complexé par la dermatite atopique.
  • 44% rapportent que la dermatite atopique a énormément ou beaucoup affecté les activités avec les autres ou les loisirs.
  • 42% déclarent que la dermatite atopique les a complètement ou beaucoup empêché de travailler ou étudier.
  • 19% déclarent que la dermatite atopique a énormément ou beaucoup rendu leur vie sexuelle difficile.

La prise en charge des patients adultes souffrant de dermatite atopique nécessite l’écoute du patient. Elle doit aussi prendre en compte la sévérité des lésions sur la peau et le retentissement sur sa qualité de vie.

 

Références :