Etude publiée : impact de la Dermatite Atopique
13 décembre 2015
Les traitements de la dermatite atopique
Les traitements par voie orale
14 décembre 2015
Tout voir

Les dermocorticoïdes, la cortisone et le soleil

hydratation de la peau atopique

14 questions posées au Pr Stlader (Chu de Nantes)  sur les dermocorticoïdes, la cortisone et le soleil – Octobre 2014

Faut-il utiliser une crème à la cortisone ou dermocorticoïde (DC) pour traiter la dermatite atopique (DA) ?

L’ensemble des médecins en France et dans le monde recommande l’utilisation des DC en traitement de première intention de l’eczéma atopique du nourrisson et de l’enfant. Ce consensus se heurte à  la crainte des patients pour son utilisation. Cette corticoréticence ou corticophobie est à l’origine de nombreux échecs dans la prise en charge de la DA.

De quoi sont composées les dermocorticoïde ?

Les DC contiennent de la cortisone. L’hydrocortisone  a été employée dès 1950 et depuis des modifications chimiques ont été apportées à l’hydrocortisone pour améliorer sonefficacité dans le traitement des maladies inflammatoires de la peau.

Quels sont les effets biologiques des dermocorticoïde ?

Les DC ont trois effets principaux :

  1. -Ils entrainent une diminution du diamètre des vaisseaux capillaires (vaso constriction), ce phénomène est à la base d’un test utilisé pour étudier la puissance des DC
  2. -Ils ont une action anti-inflammatoire qui diminue l’œdème et la rougeur. C’est l’effet thérapeutique le plus recherché
  3. -Les DC ont un effet anti-prolifératif; au niveau de l’épiderme, ils retardent la cicatrisation

Quels sont les effets secondaires des corticoïdes (cachets et crèmes) à long terme sur l’organisme et la peau?

Les corticoïdes sont des médicaments puissants qui, par voie orale, ont des effets thérapeutiques bénéfiques mais qui induisent aussi des effets secondaires sur la minéralisation des os, la tension artérielle, la survenue de diabète…

Utilisés par voie locale sous forme de crème, les DC  sont très efficaces pour calmer rapidement une poussée d’eczéma et de démangeaisons sévères en diminuant très rapidement les rougeurs, les gonflements. En fait, les effets secondaires indésirables souvent cités sont en pratique rarement observés.

Peut-on craindre des effets sur l’organisme en utilisant les crèmes à la cortisone ?

Les DC ont une mauvaise réputation qui tient au fait que beaucoup assimilent à tort leurs effets à ceux des corticoïdes généraux (utilisés en piqûre, comprimés ou en gouttes) or la pénétration du DC est localisée à la peau et pénètre très peu dans l’organisme.

Aujourd’hui les DC appliqués sur la peau dans le traitement de l’eczéma n’induisent pas  d’effets généraux aux doses prescrites. Ainsi, il a été récemment démontré que le taux de cortisol sanguin était plus perturbé dans les eczémas sévères non traités par les DC que dans les eczémas traités par DC.

Quels sont les DC disponibles ?

Les DC existent aujourd’hui sous forme de crème, de pommade, de lotion, à appliquer sur la peau.

Selon leur composition chimique, ils ont une activité anti-inflammatoire plus ou moins forte.

Les corticostéroïdes topiques sont répertoriés en 4 classes d’activité, de faible à très forte selon leur puissance d’action. Les DC forts (classe III) sont utiles dans les formes très inflammatoires. Les DC modérés (classe II) sont utilisés sur le visage, les plis et chez le nourrisson

La classification des DC : tableau récapitulatif

ClasseSpécialitésIndications
Classe IHydracort®Calmicort®Pas d’indication réelleNon remboursé en FranceDermite du visage ?
Classe IILocatop®,Locapred®Tridésonit®Epitopic®Locoid®DC de l’enfantEczéma atopique modéré
Classe IIIDiprosone®Betneval®Flixovate®Nérisone®Célestoderm®Efficort® Eczéma atopique sévère 
Classe IVDermoval®Diprolène®Exceptionnel chez l’enfant Eczéma nummulaire

 

Quels DC utiliser ?

Les DC forts (classe III) sont à réserver en cures courtes aux formes très inflammatoires ou très lichénifiées des extrémités. Les DC modérés (classe II) sont utilisés sur le visage, les plis, les zones génitales, et chez le nourrisson.

Peut-on craindre que les DC favorisent l’infection de l’eczéma ?

Les traitements antiseptiques ou antibiotiques ont autrefois été prescrits à titre systématique dans l’eczéma, en raison du risque théorique pro-infectieux des DC (risque résultant d’une activité immunosuppressive de la cortisone). Aujourd’hui, ces traitements anti-infectieux ne sont pas recommandés sauf en cas d’infection identifiée (herpès en particulier). Au cours de la dermatite atopique il est paradoxal d’observer que les DC sont en mesure de diminuer cette colonisation microbienne. Ce phénomène confirme le rôle positif de la diversité microbienne à la surface de la peau (microbiome).

Quels effets secondaires locaux peut-on craindre en utilisant les DC ?

Des effets secondaires ont été signalés, mais très ponctuellement :

  • fragilité de la peau
  • difficultés à cicatriser
  • hématomes
  • vergetures
  • dermite péri-orale  lorsqu’ils sont appliqués sur le visage
  • hyperpilosité
  • dépigmentation de la peau
  • eczéma de contact (très rare)

Pendant combien de jours doit-on appliquer le DC?

Le DC s’applique jusqu’à la disparition complète des symptômes de l’inflammation (rougeur, œdème, démangeaisons).

Y a-t-il des réactions à craindre face au soleil ?

L ‘exposition au soleil ponctuelle et modérée n’est pas contre-indiquée quand on applique un DC sur la peau.

Qu’est ce que l’effet rebond?

On parle d’effet rebond quand les patients observent que l’arrêt de l’application déclenche une poussée d’eczéma. Ce phénomène est lié à une durée d’application insuffisante du traitement. Pour ne plus courir de risque de rebond, il faut attendre que l’inflammation de la peau ait disparu, ce qui peut prendre de 7 à 10 jours.

Peut-on mettre de la crème à base de cortisone sur les paupières?

Oui, si on utilise des DC de puissance moyenne, et à condition de d’obtenir rapidement une disparition de l’inflammation.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.

Rejoignez-nous !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières nouvelles.

Vous vous êtes enregistré avec succès !