Les traitements de l’eczéma de contact
Les traitements de l’eczéma de contact
12 décembre 2017
Souffrir d’eczéma et avoir un animal de compagnie
Souffrir d’eczéma et avoir un animal de compagnie
26 décembre 2017
Tout voir

Préparer sa peau au froid

préparer sa peau au froid

Pourquoi et comment préparer sa peau au froid en hiver ?

Les docteurs Pr. Pierre Vabres, Dr Bertille Bonniaud du Service de Dermatologie, CHU Dijon-Bourgogne, Dijon, France vous explique comment bien préparer sa peau au froid quand on est atteint de dermatite atopique.

 

Pourquoi les démangeaisons s’accentuent-elles en hiver quand on a de l’eczéma ?

Les démangeaisons que l’on rencontre en hiver sont dues à la sécheresse de la peau liée au froid. Et non au froid lui-même, car la sensation de fraîcheur a tendance à soulager les démangeaisons. Ce sont en réalité des capteurs thermiques, présents à la surface des fibres nerveuses de la peau, qui sont impliqués dans la transmission du prurit.

Pourquoi a-t-on la peau plus sèche en hiver ?

Tout le monde a la peau plus sèche en hiver et pas seulement les personnes qui souffrent d’eczéma atopique. L’épiderme humain est recouvert d’un film hydrolipidique extrêmement fin qui forme une barrière protectrice. C’est une couche d’eau et de lipides dont la composition varie selon les endroits du corps. Selon les périodes sous l’influence de facteurs internes (âge, hormones). Et de facteurs extérieurs : température, hygrométrie, soins d’hygiène ou produits appliqués sur la peau. L’eau provient de la sueur des glandes sudorales et de l’environnement extérieur. Les lipides de surface proviennent des glandes sébacées. Ces lipides constituent aussi le « ciment » qui assure la cohésion entre les cornéocytes. Qui sont les cellules de la couche cornée (la partie la plus superficielle de l’épiderme, essentielle à sa fonction barrière).

Une peau sèche peut donc être soit une peau pas assez grasse, soit une peau pas assez humide. La sécheresse de la peau, qui tend à s’accentuer avec l’âge, entraîne souvent des démangeaisons.  Ce sont surtout les modifications de la composition en eau et en lipides de la couche cornée de l’épiderme qui sont à l’origine des démangeaisons. Sans que le mécanisme exact soit très bien connu. En hiver, ces modifications sont dues aux modifications saisonnières de l’environnement : le chauffage à l’intérieur des habitations rend l’atmosphère plus sèche. Ce qui entraîne une déshydratation de l’épiderme. La toilette peut aussi accentuer les démangeaisons lorsqu’on utilise des savons trop alcalins, qui augmentent le pH de la peau. Ou trop détergents, qui réduisent les lipides de surface.

 

Existe-t-il d’autres explications ?

La lutte contre le froid agit aussi indirectement sur la sensation de démangeaisons. Le port de vêtements chauds, en laine, aggrave cette sensation chez les patients atopiques. Les douches et bains trop chauds entraînent aussi une libération d’histamine par dégranulation des mastocytes. De même que des frottements trop importants par les serviettes lors du séchage. Or l’histamine est l’une des principales substances responsables des démangeaisons

Un autre facteur qui peut aggraver une aggravation hivernale des démangeaisons est la vitamine D. L’hiver, les taux de vitamine D dans le sang diminuent en raison de la diminution de l’exposition aux rayons UV, indispensables à la fabrication de vitamine D par la peau. Or le rôle aggravant d’une carence en vitamine D pour les patients souffrant de dermatite atopique a été évoqué. Un apport complémentaire en vitamine D semble être bénéfique aux patients.

 

Que faire en pratique pour préparer sa peau au froid quand on est atteint de dermatite atopique ?

En résumé, il convient d’éviter une atmosphère trop sèche à l’intérieur du domicile, au besoin en utilisant des humidificateurs. Les vêtements en laine et les savons trop détergents (moussants) et trop alcalins sont également à proscrire. On utilise de préférence des vêtements en coton, et des syndets ou des savons surgras pour la toilette, qui doit être suivie d’un bon rinçage. Il convient aussi de bien sécher la peau après la toilette afin d’éviter la constitution de microfissures et de gerçures au froid.  Enfin, on ne le répète jamais assez, tartinez-vous et surtout en hiver ! L’utilisation quotidienne de crèmes hydratantes permet de restaurer le film hydrolipidique et la fonction barrière de l’épiderme.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.