Tombola, Journée Nationale de l’Eczéma
20 mai 2019
exposition eczema atopique
L’eczéma atopique fait son expo !
4 juin 2019
Tout voir

Quel savon utiliser pour une peau atopique ?

savon saponifié à froid pour peau atopique

Savons saponifiés à froid et peau atopique

Les savons saponifiés à froid sont de plus en plus plébiscités pour leurs ingrédients naturels et leur mode de fabrication artisanal et respectueux de l’environnement. Ils sont intégralement biodégradables et permettent de limiter les déchets plastiques lorsqu’ils remplacent les bouteilles de gels douche dans nos salles de bains.

Mais qu’est ce que la saponification à froid ? Ces savons sont-ils adaptés aux personnes sujettes à la dermatite atopique et à l’eczéma ? Nos réponses dans cet article.

Qu’est ce qu’un savon saponifié à froid ?

Tous les savons sont fabriqués grâce à une réaction chimique appelée « saponification ». Cela consiste à faire interagir des acides gras (huiles, beurres, graisses) et des agents alcalins (soude). Il en résulte une nouvelle substance appelée savon.

Pendant cette réaction chimique, il y a production naturelle de glycérine. Elle a une forte action à la fois hydratante, émolliente et reconstituante du film hydrolipidique de la peau.

savon saponifié à froid pour peau atopique

Dans l’industrie du savon, c’est la saponification à chaud qui est utilisée. Les industriels chauffent la pâte à savon jusqu’à 120°C environ. Permettant d’accélérer la réaction chimique qui est normalement assez lente. Le savon est ensuite séparé de sa glycérine qui est vendue à d’autres industriels (pour être incorporée dans des cosmétiques par exemple).

Avec la saponification à froid, on ne chauffe pas la pâte à savon. On laisse la réaction chimique se faire à température ambiante, ce qui prend plusieurs jours. Cela permet de conserver intactes les propriétés des ingrédients du savon. Comme par exemple les vitamines A et E des huiles végétales, aux propriétés anti-oxydantes et protectrices. Et point très important : la glycérine n’est pas séparée du savon à la fin de la réaction. Les savons saponifiés à froid contiennent donc naturellement de la glycérine qui leur confère des propriétés hydratantes et protectrices de la peau.

Les savons saponifiés à froid sont le plus souvent fabriqués par des artisans savonniers. Ils les fabriquent en petite quantité et avec une forte éthique environnementale. Les savons ne contiennent ni conservateurs, ni parfums ni colorants de synthèse. Les artisans utilisent des matières premières nobles, le plus souvent végétales et bio (huile d’olive, huile de tournesol, huile de noix de coco, beurre de karité, beurre de cacao, argiles, poudre de cacao, huiles essentielles, etc…).

Quelques précautions

Si les savons saponifiés à froid ne contiennent donc la plupart du temps ni conservateurs, ni parfums, ni colorants de synthèse, il faut tout de même rester vigilant à l’achat et bien lire les étiquettes. Certains, s’ils ne sont pas fabriqués dans les règles de l’art peuvent comporter des additifs de synthèse. N’hésitez donc pas à vous renseigner sur la composition pour vérifier la qualité du produit. Vérifiez également que la date de fabrication est bien mentionnée. Un bon savonnier vous indiquera en général qu’un savon saponifié à froid ne doit pas être utilisé moins d’un mois après sa fabrication (ce délai permettant de s’assurer que toute la soude a bien été transformée).

Les savons sont-ils bons pour ma peau atopique ?

L’hygiène des peaux atopiques nécessite l’utilisation de produits surgras qui vont contribuer à reconstituer le film hydro-lipidique de la peau.

Or les savons saponifiés à froid, en plus des effets hydratants et émollients apportés par la glycérine, sont la plupart du temps « surgras ». Ils sont en effet formulés avec un excès d’huile végétale par rapport à la base alcaline. Et à la fin de la réaction, cet excès reste en suspension dans le savon pour le plus grand bonheur des peaux atopiques. Elles bénéficieront de leurs vitamines et de leurs qualités nourrissantes et protectrices de la barrière cutanée.

mains qui frottent le savon peau atopique

Par ailleurs, ils ne contiennent aucun parfum, conservateur ou colorant de synthèse potentiellement allergènes.

Pour minimiser encore les risques d’allergie, choisissez les sans huiles essentielles. La plupart des fabricants proposent des savons pour peaux sensibles et même pour peaux atopiques, formulés uniquement à base d’huiles et de beurres végétaux.

Mais comme on n’est jamais trop prudent quand on a de l’eczéma : en période de crise, tester le savon sur une petite surface de peau. Si vous sentez des picotements plus importants qu’avec votre surgras habituel, utilisez ce dernier le temps de la crise !

Puis-je fabriquer un savon pour peau atopique moi même ?

De nombreuses recettes DIY pour les savons saponifiés à froid circulent sur Internet. Mais attention, on ne s’improvise pas savonnier !

La réaction de saponification est ce qu’on appelle en chimie une « réaction totale ». Ce qui veut dire qu’elle perdure jusqu’à ce qu’un des ingrédients (l’huile ou la soude) vienne à manquer. Pour qu’un savon puisse être utilisé, il faut qu’il ne contienne plus aucune trace de soude, qui est irritante et corrosive pour la peau et les yeux. C’est pourquoi ils sont fabriqués avec un surplus d’huile, qui garantit que toute la soude sera utilisée.

Alors avant de se lancer dans la fabrication de votre savon, il vaut mieux se former sérieusement. Notamment pour savoir quelles proportions exactes d’huile et de soude utiliser, comment mesurer le pH (pour vérifier qu’il n’y a pas d’excès de soude) ou déterminer le niveau de surgraissage du savon.

Il faut également penser à bien respecter 4 semaines de séchage durant lesquelles la chimie se stabilise. Le respect de ce délai permet de s’assurer que toute la soude a bien réagi et n’est plus présente telle quelle dans le savon.

En conclusion, on n’hésite pas à tester les savons saponifiés à froid pour sa peau atopique ! Ils respectent la peau et la planète, bref, ils ont tout bon !

Article rédigé par Marjolaine Hering, Dr en Pharmacie et Art-thérapeute

Julie
Julie
Participante à la vie de l'Association Française de l'Eczéma en tant que chargée de communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.