Vivre avec sa dermatite atopique
Vivre avec sa dermatite atopique
4 juillet 2017
préparer ses vacances avec sa dermatite atopique
Comment préparer ses vacances avec sa dermatite atopique ?
21 juillet 2017
Tout voir

Reprendre confiance en soi quand on est atteint d’eczéma

Reprendre confiance en soi quand on est atteint d’eczéma

Reprendre confiance en soi quand on est atteint d’eczéma

Aujourd’hui nous tentons de répondre à une vaste question. Comment reprendre confiance en soi quand on est atteint d’eczéma ? Découvrez toutes les astuces du Dr Sylvie Consoli.

Consulter un médecin généraliste et /ou un dermatologue avec qui vous vous sentez en confiance

Pour reprendre confiance en soi quand on est atteint d’eczéma, la première étape est d’avoir confiance dans son médecin. Ce praticien pourra vous aider à trouver le traitement adapté à votre dermatite atopique. Pour vous sentir mieux et retrouver une peau plus belle. C’est important que vous puissiez vous sentir accueilli, soutenu, compris en toutes circonstances. Ainsi vous pourrez aborder des sujets délicats. Comme le fait de ne pas avoir bien suivi le traitement prescrit; ou vos questions à propos du retentissement de la dermatite atopique sur votre vie affective et sexuelle.

Savoir expliquer sa maladie pour reprendre confiance en soi

Il est important de pouvoir parler de sa dermatite atopique avec les personnes de son entourage plus ou moins proche. La vie du malade ne doit pas être organisée autour de l’eczéma. Il doit pouvoir sortir, rencontrer de nouvelles personnes, faire des activités qui lui plaisent.

Réfléchir à sa part de responsabilité dans sa maladie

Pour reprendre confiance en soi quand on est atteint d’eczéma, des aides peuvent permettre aux patients de mieux supporter les petits et les grands  événements stressants de la vie. Ainsi que commencer à  réfléchir à la façon dont on vit sa maladie, comme la relaxation, le yoga, le massage, etc. Le malade prend conscience, par exemple, que sa peau peut être touchée sans crainte et que lui-même peut en éprouver un certain bien -être. Quand la maladie prend trop d’importance, le malade peut consulter un psychologue ou un psychiatre pour prendre le temps de réfléchir à certaines questions :

  • « Qu’est-ce que je veux changer dans ma vie ? »
  • « Est-ce l’eczéma qui est seul responsable de mes échecs ou, de toutes les façons, ai-je aussi peur de me lancer dans la vie ? »
  • « Quelles sont, dans les différents domaines de la vie, mes craintes en dehors de l’eczéma ? »

Il est toujours difficile de vivre avec une maladie chronique comme la dermatite atopique tout en menant une vie épanouissante. Pour parvenir à prendre plaisir à sa vie, il est parfois nécessaire de savoir s’écouter et écouter les autres. En particulier tous les professionnels de santé concernés par le suivi des malades atopiques et l’eczéma. Ils peuvent aider les malades à vivre leur dermatite atopique autrement.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.