Grossesse et dermatite atopique
Grossesse et dermatite atopique
27 décembre 2016
Résultats enquête nationale sur les démangeaisons dans la dermatite atopique
Résultats de l’étude sur les démangeaisons dans la dermatite atopique
10 janvier 2017
Tout voir

La transmission de la dermatite atopique

La transmission de la dermatite atopique

La transmission de la dermatite atopique

Le risque de transmission de la dermatite atopique à son enfant

Beaucoup de parents sont inquiets concernant le risque de transmission de la dermatite atopique à leur enfant.

Que faut-il savoir sur la transmission de la dermatite atopique ?

Le risque de transmission de la dermatite atopique existe. La dermatite atopique est une maladie dite multifactorielle qui fait intervenir des facteurs génétiques et environnementaux. Le terrain génétique correspond à un ensemble de gènes intervenant dans la physiopathologie de l’eczéma  qui pourront être transmis à l’enfant. Ainsi il est fréquent de retrouver des antécédents familiaux d’atopie chez les enfants atteints de dermatite atopique.

La transmission de la dermatite atopique

La transmission de la dermatite atopique

Existe-t-il des moyens d’éviter le risque de transmission de la dermatite atopique ?

A ce jour certaines pistes thérapeutiques sont très prometteuses pour diminuer la transmission de la dermatite atopique et la survenue d’un eczéma chez les enfants «  à risque ». C’est-à-dire avec des parents atteints d’atopie ou ayant des grands-frères ou grandes sœurs atteints.

Il a été démontré dans plusieurs études que l’application d’une crème hydratante quotidiennement sur la peau des nouveau-nés à risque diminue la transmission de la dermatite atopique. Ainsi, renforcer la « barrière cutanée » précocement est essentiel chez les nouveaux-nés avec des antécédents familiaux de dermatite atopique.

Une autre piste intéressante est l’utilisation des prébiotiques ou probiotiques pendant la grossesse. En effet les prébiotiques notamment semblent pouvoir agir sur le système immunitaire et diminuer le risque d’apparition de dermatite atopique chez les nourrissons. Des études sont actuellement en cours pour préciser les modalités d’administration.

En revanche il n’existe pas aujourd’hui de preuve scientifique permettant d’affirmer que l’allaitement maternel « protège » de l’allergie. Sachez qu’il existe des laits hypoallergéniques, que vous pourrez trouver en pharmacie. Ceux ci peuvent être également conseillés aux nourrissons qui ont un risque d’allergie au lait de vache.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.

journée nationale d'eczema

LA JOURNEE NATIONALE DE L'ECZEMA APPROCHE

 

Pour la reconnaissance de la maladie et de ses besoins : participe ou informe toi en suivant la journée !

Vous vous êtes enregistré avec succès!