Dermatite atopique sévère de l’adulte
Dermatite atopique sévère de l’adulte
5 septembre 2017
pourquoi rejoindre l'association eczema
Pourquoi adhérer à l’Association Française de l’Eczéma ?
19 septembre 2017
Tout voir

Comment vivre avec un eczéma chronique des mains ?

Comment vivre avec un eczéma chronique des mains ? Nous avons demandé les conseils des dermatologues Dr Caroline Jacobzone et Dr François Maccari/ Membres du Reso Eczéma, un réseau national de dermatologues spécialisé dans la prise en charge de l’eczéma.

Vivre avec un Eczéma Chronique des Mains (ou dermite des mains) est une pathologie qui peut rester isolée ou bien apparaître dans un contexte d’eczéma plus généralisé. Comme toutes les dermatoses inflammatoires chroniques, c’est une alternance de poussées (où la peau est rouge et gratte) et d’accalmies (où la peau présente un aspect sec). Vivre avec un eczéma chronique des mains concerne entre 2 et 8,9% de la population générale et plus particulièrement les adultes (avec une majorité de femmes). Car l’eczéma chronique des mains est souvent provoqué et/ou aggravé par des produits ménagers ou professionnels.

Qu’est-ce que l’eczéma chronique des mains ?

Un autre cas concerne des dermatites atopiques apparues dans l’enfance et persistant sous forme d’eczéma chronique des mains. L’atteinte des mains est particulièrement handicapante au quotidien. Notamment dans les contextes socioprofessionnel, amical ou amoureux. Elle s’accompagne souvent de prurit ou de douleur, altérant profondément la qualité de vie : insomnie, dépression, phobie sociale, incapacité et/ou arrêt de travail.

Le retentissement sur le quotidien des patients atteints d’eczéma chronique des mains :

Vivre avec un eczéma chronique des mains peut avoir un impact très important sur le quotidien des patients. Un retentissement sur les relations sociales, sur les activités de la vie quotidienne et sur le travail. Dû en grande partie aux fonctions de communication et d’expression des mains.

La vie professionnelle est très souvent affectée. En effet, une étude multicentrique réalisée dans 10 centres en Europe montre que 28% de patients souffrant d’eczéma chronique des mains sont dans l’incapacité de travailler. 12% d’entre eux sont concernés par un arrêt de travail de plus de 12 semaines. Une autre étude de suivi suédoise réalisée sur 12 ans indique qu’une reconversion professionnelle est envisagée dans 82% des cas. L’exclusion du milieu du travail peut atteindre jusqu’à 15% des cas.

Vivre avec un eczéma chronique des mains est considéré comme un véritable handicap par les patients.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.