eczema et entretien d'embauche
Eczéma et entretien d’embauche
26 septembre 2017
La relation avec son enfant atteint d’eczéma et ses frères et sœurs
La relation avec son enfant atteint d’eczéma et ses frères et sœurs
10 octobre 2017
Tout voir

Eczéma et recherche d’emploi

Eczéma et recherche d’emploi

Pour la très grande majorité des candidats, l’entretien de recrutement est un événement anxiogène. En outre, lorsque l’on souffre d’eczéma, nous sommes d’autant plus inquiets de l’impact que la maladie pourrait avoir sur notre candidature. Doriane Fournaise, directrice des ressources humaines, nous apporte son éclairage sur l’eczéma et la recherche d’emploi.

 

Comment gérer eczéma et recherche d’emploi ?

Il est normal de sentir une certaine pression avant un entretien, c’est signe que l’on est concerné par l’enjeu. Pour autant, il est indispensable de mettre tout en œuvre afin que ce stress naturel et sain demeure un facteur de stimulation et ne se transforme pas en une angoisse limitante. Découvrez nos conseils sur l’eczéma et la recherche d’emploi.

Il convient donc, d’une part, de se préparer de manière adéquate. Et d’autre part, d’être clair avec soi-même sur la question de la place que l’on souhaite donner à l’eczéma au cours de l’échange avec le recruteur.

Tout d’abord, concernant la question de la maladie, il est nécessaire de rappeler que les informations demandées à un candidat lors d’un recrutement doivent uniquement permettre d’évaluer ses compétences.

Le recruteur n’est par conséquent pas en droit de poser des questions injustifiées sur la vie privée. Notamment si les informations demandées peuvent constituer un motif de discrimination. Ce qui est le cas des questions relatives à l’état de santé.

Les recommandations de Doriane Fournaise sur l’eczéma et la recherche d’emploi

Je recommande donc fortement aux personnes souffrant d’eczéma de ne pas aborder ce sujet de leur propre initiative durant l’entretien. Y compris dans l’hypothèse où la maladie nécessiterait des soins spécifiques au cours de la journée. L’entretien est fait pour déterminer si les deux parties ont le désir de travailler ensemble. Les considérations logistiques seront le cas échéant abordées dans un second temps. Une fois que les intéressés auront validé leur souhait de collaborer. Par exemple, au moment de la signature d’une proposition d’embauche, ou au cours de la période d’essai en cas de signature de contrat sans promesse d’embauche préalable.

Si le candidat est confronté à un recruteur qui, face à l’aspect visible de l’eczéma, aborde le sujet de manière directe ou indirecte, il doit être clair au préalable sur l’attitude qu’il souhaite adopter.

Une première option est de rappeler à l’interlocuteur que cela relève du registre de la vie privée et de s’abstenir de répondre. Bien que la loi donne parfaitement droit au candidat d’agir de la sorte, il va de soi que ce type de réponse peut mettre à mal la relation. Ce n’est donc pas la réaction que je conseillerais.

Une seconde option consiste à répondre par une question, visant à changer de sujet. Cela laissera le recruteur avec ses interrogations, mais passera clairement et poliment le message que vous ne souhaitez pas répondre à la question. Le recruteur n’aura certainement pas besoin d’une explication sur les raisons de ce refus de réponse.

Une troisième option est également envisageable. Pour en savoir plus adhérez à l’Association Française de l’Eczéma pour recevoir gratuitement notre Eczéma Magazine 7.

Stéphanie Merhand
Stéphanie Merhand
Fondatrice de l'Association Française d'eczéma.

Comments are closed.

journée nationale d'eczema

LA JOURNEE NATIONALE DE L'ECZEMA APPROCHE

 

Pour la reconnaissance de la maladie et de ses besoins : participe ou informe toi en suivant la journée !

Vous vous êtes enregistré avec succès!